Q

S  

 

R

Raconte-moi Germain…

« C’était l’Alsace qui revenait avec lui. Tout ce qu’il disait, c’était vraiment ce qui s’était passé. Il était comme un porte-parole des Alsaciens. On passait vraiment un moment agréable dans son cabaret, et on y réfléchissait. »

Voilà ce que raconte Marthe, résidente à l’ABRAPA Im Laeusch, quand on l’interroge sur Germain Muller. Entre les lignes, Marthe souffle les difficultés historiques rencontrées par les Alsaciens, et la catharsis procurée par Germain au lendemain de la guerre.

Ainsi, un témoignage est toujours à prendre dans un contexte particulier. Qui parle ? Quel âge avait la personne au moment des évènements racontés ? Quel était son lien à la personne évoquée?

Si un témoignage ne peut pas être par essence objectif, il est important que le collecteur regroupe le plus d’informations possibles sur le thème choisi pour avoir en mains toutes les clefs à la compréhension du sujet, de manière distanciée. En bref, un bon collecteur sait :

  • les différents tenants et aboutissants liés à son sujet

  • reconnaître comment la parole du témoin s’inscrit dans l’Histoire et le contexte actuel

  • rebondir sur ce que le témoin dit, lier les témoignages entre eux

  • mettre en forme sa collecte avec l’outil adéquat

Vous pouvez retrouver le livret de témoignage : « Germain Muller : la parole aux spectateurs ! » en consultation au Musée Alsacien et à commander au Service Educatif des Musées de Strasbourg (gratuit, nombre d’exemplaires limité).

- Conception (16 ans et +) : Un projet de classe qui peut s’étaler sur plusieurs mois et aux possibilités infinis, en adéquation avec le programme scolaire. Sélectionner en classe et par groupe un évènement historique, ou une personnalité et interroger son entourage et/ou des spécialistes (personnels de musée, historiens etc.). Il faut une cohérence entre les différents thèmes sélectionnés (par exemple : Le Général de Gaulle / La Libération). Plusieurs possibilités de collecte : vidéos, retranscription écrite, enregistrement etc. A la fin, choisir le mode de retranscription (un livret, une exposition, un montage vidéo et audio…)
(Voir Kit du collecteur)
- Analyse cinématographique (16 ans et +) : Travailler sur la notion d’archives au cinéma. Sélectionner un corpus cinématographique en lien avec un sujet donné (fiction ou documentaire) ¹. Établir un travail de comparaison, se renseigner sur les cinéastes au préalable pour déterminer leur lien avec l’évènement.

Activités

1 : Exemple de corpus sur le thème de La Shoah : Shoah (Claude Lanzmann), Le fils de Saul (László Nemes), La liste de Schindler (Steven Spielberg), Nuit et brouillard (Alain Resnais) etc.
RETOUR A L'ABECEDAIRE