G

I  

 

H

comme ns ìm Schnokeloch

A l’instar de l’Ami Fritz, le Hàns ìm Schnokeloch est un personnage archétypal et populaire en Alsace. Littéralement, son nom signifie « Jean du Trou aux Moustiques ». Le mythe du Hàns ìm Schnokeloch puiserait sa source dans un personnage réel, celui d’un aubergiste de Strasbourg dont l’établissement intitulé Schnokeloch se trouvait sur un terrain marécageux (à l’ouest de l’enceinte du Vauban), propice aux moustiques mais surtout aux rendez-vous nocturnes des fêtards.

Ainsi, « ce fût probablement un étudiant farceur ou un client acariâtre qui (…) s’estimait mécontent du service, qui assura à l’aubergiste (…) [son] entrée bien malgré lui, sans doute, au panthéon des célébrités gastronomiques alsaciennes. »¹ La chanson qui fit du Hàns ìm Schnokeloch une figure majeure du folklore, a été popularisée dans cette version :

« D’r Hàns ìm Schnokeloch het àlles, wàs er wìll,
Ùn wàs er wìll, dìs her er nìt,
Ùn wàs er het, dìs will er nìt,
D’r Hàns ìm Schnokeloch het àlles, wàs er wìll.

Traduction : Jean du Trou aux Moustiques a tout ce qu’il veut,
Et ce qu’il veut, il ne l’a pas,
Et ce qu’il a, il ne le veut pas,
Jean du Trou aux Moustiques a tout ce qu’il veut. »

Si de multiples ajouts et variations existent autour de cette chanson, Hàns ìm Schnokeloch reste la figure de l’éternel insatisfait. Comme l’écrit Eve Cerf : « la vie des auteurs qui ont produit des versions stables de ce mythe illustre la position des Alsaciens, plus particulièrement celle des intellectuels alsaciens, pris entre le désir de rester au pays, la crainte de voir leur culture disparaître, et l’anxiété que suscite l’exil. »²

La mélodie de cette « Marseillaise des Alsaciens » a été de nombreuses fois reprises ou incluses dans des arrangements. Le mythe a inspiré bon nombre d’illustrateurs (Théophile Schuler, E.Mathis etc.) de poètes (Stöber) et de dramaturges (Ferdinand Bastian, René Schickele etc.)

Evidemment, Germain Muller s’est aussi approprié le Hàns ìm Schnokeloch en créant son personnage De Lackmaier, à l’occasion du Tricentenaire du rattachement de Strasbourg à la France (1981).

De Lackmaier est un riche bourgeois protestant qui a participé aux négociations qui ont aboutit au rattachement de Strasbourg à la France, sous Louis XIV. Honteux de cette capitulation, De Lackmaier doit encore faire face chez lui à de terribles nouvelles : la délégation française va venir dîner chez lui, sa fille va épouser un officier français, il va devoir franciser son nom (De Lackmaier deviendra Meyer Du Lac), et pour finir il va devoir se convertir au catholicisme.

Son fils, un nouveau-né à ce moment-là, ne connaîtra jamais les enjeux de cette capitulation et leurs conséquences : il sera le premier des Hàns, l’éternel insatisfait. Ainsi, pour Germain Muller, l’origine de l’insatisfaction chronique de Hàns ìm Schnokeloch se trouve dans les différents changements de nationalité.

Il apparaît donc que le mythe de Jean Du Trou aux Moustiques s’adapte aux problèmes de la société qui l’a élaboré. Par exemple, une strophe a été ajoutée pendant l’annexion de l’Alsace par les nazis où Hàns « ne dit pas ce qu’il pense, et ne pense pas ce qu’il dit ».

- Création (6 ans et +) : L’insatisfaction est le trait de caractère principal du Hàns ìm Schnokeloch. Composer une comptine autour d’un personnage avec un défaut prononcé (la gourmandise, la colère etc.)… et en rime !
- Recherche (10 ans et +) : Établir une petite liste de personnages alsaciens mythiques (tradition littéraire, dans la chanson etc.). Qu’est-ce qui les caractérise ? Ne pas hésiter à se servir des autres lettres de l’abécédaire pour trouver des exemples !

Activités

1 : Encyclopédie de l’Alsace, volume 6, ed.Publitotal Strasbourg, 1984
2 : Eve Cerf, « Jean du Trou aux Moustiques : un mythe transitionnel », in D’une rive à l’autre, rencontre ethnologiques franco-allemandes ss la direction de Freddy Raphaël et Utz Jeggle, ed.de La Maison des Sciences de l’Homme, Paris, 1997, p.276
RETOUR A L'ABECEDAIRE